CNRS - AIX MARSEILLE UNIV : UMR7257

Accueil du site > fr > Plateformes > Biologie Structurale > Cristallogenèse et cristallographie

Cristallogenèse et cristallographie

Responsables Gerlind SULZENBACHER, Silvia SPINELLI, Philippe CANTAU, Véronique ZAMBONI, Olivier FUCHSBAUER

Le service de cristallisation offre l’infrastructure robotisée pour le criblage de centaines de conditions avec de faibles quantités de matériel biologique et assure le suivi des expériences réalisées. Ce service est équipé d’un robot de cristallisation en nano volume permettant de réaliser les premières étapes de criblage ainsi que les étapes d’optimisation, et de deux automates de visualisation et de stockage. Un deuxième robot permet le remplissage des puits à partir des kits commerciaux et la création des grilles d’optimisation. La qualité des cristaux obtenus et les conditions de cryo congélation sont testées sur un équipement complet de diffraction aux rayons X. L’acquisition d’un jeu de données est également possible.

Note : Le facteur le plus important est la qualité et la pureté de votre matériel biologique. Nous vous encourageons vivement à vérifier la qualité de votre échantillon protéique avant toute expérience de cristallisation.

Accessibilité

Académiques et industriels

Comment faire une demande ?

Compléter le formulaire à partir de http://frisbi.eu/submit-a-proposal/ en précisant “Marseille” pour l’item “High throughput crystallization”

Equipement spécifique

  • 1 robot Mosquito (TTP Labtech) ; 1 robot Genesis (Tecan)
  • 2 Rock Imager (Formulatrix) thermostatés à 20°C et 8°C, équipés d’un module UV et du logiciel CRIMS
  • 1 générateur de rayons X de type microfocus (Bruker AXS MICROSTAR) équipé de miroirs Osmic et 2 détecteurs Mar345

Coût

A définir en fonction du projet.

Publications

  • Jabafi I, Selisko B, Coutard B, De Palma AM, Neyts J, Egloff MP, Grisel S, Dalle K, Campanacci V, Spinelli S, Cambillau C, Canard B, Gruez A (2007) Improved crystallization of the coxsackievirus B3 RNA-dependent RNA polymerase. Acta Crystallogr. F63, 495-8.
  • Vincentelli R, Bignon C, Gruez A, Canaan S, Sulzenbacher G, Tegoni M, Campanacci V, Cambillau C (2003) Medium-scale structural genomics : strategies for protein expression and crystallization. Acc. Chem. Res. 36, 165-72.
  • Sulzenbacher G, Gruez A, Roig-Zamboni V, Spinelli S, Valencia C, Pagot F, Vincentelli R, Bignon C, Salomoni A, Grisel S, Maurin D, Huyghe C, Johansson K, Grassick A, Roussel A, Bourne Y, Perrier S, Miallau L, Cantau P, Blanc E, Genevois M, Grossi A, Zenatti A, Campanacci V, Cambillau C (2002) A medium-throughput crystallization approach. Acta Crystallogr. D58, 2109-15.

Plus d’informations ...

Pour un criblage initial, nous utilisons une large gamme de kits commerciaux de cristallisation, y compris certains kits spécialisés, en plaques de 96 puits. Pour chacune des conditions, 100-300 nl d’une solution contenant la protéine d’intérêt sont mélangés à 100 nl de la solution du puit d’un volume de 100 à 150 µl. Typiquement, nous testons 3 concentrations différentes de solution de protéine (> 3 mg/ml) en faisant varier le volume (100, 200 et 300 nl) de la solution protéique et recommandons d’utiliser pour un premier crible 2 à 3 kits différents. Cette procédure nécessite au minimum 70 µl d’une solution de protéine par plaque. Plusieurs types de plaque sont à disposition des utilisateurs. Pour l’étape d’optimisation des conditions initiales, nous avons conçu un crible basé sur une grille 8x8 qui permet de faire varier 2 paramètres (e.g. pH versus concentration en agent précipitant). Chaque grille nécessite de 10 µl (1 goutte) à 48 µl (3 gouttes) de la solution de protéine pour cribler une ou 3 différentes concentrations de protéine. En général, plusieurs cycles d’optimisation sont nécessaires pour identifier les meilleures conditions. Cette étape d’optimisation peut également être réalisée manuellement à partir de plaques Limbro de 24 puits.

© AFMB UMR7257  W3C validation