CNRS - AIX MARSEILLE UNIV : UMR7257

Accueil du site > fr > Recherche > Les équipes > Désordre Structural et Reconnaissance Moléculaire

Désordre Structural et Reconnaissance Moléculaire

Responsable Sonia LONGHI

L’objectif du groupe est l’identification, la caractérisation et l’élucidation du rôle fonctionnel de protéines (ou régions protéiques) intrinsèquement désordonnées dans des systèmes biologiques pertinents en terme de santé humaine. En particulier, l’équipe s’intéresse aux protéines du complexe réplicatif de virus pathogènes humains majeurs, tels que le virus de la rougeole et le virus Nipah.

Au cours de ces quinze dernières années, le paradigme « structure-fonction » a été remis en cause par la découverte des protéines intrinsèquement désordonnées (IDPs), à savoir des protéines dépourvues de structure secondaire et tertiaire stables en conditions physiologiques de pH et salinité et en l’absence d’un partenaire ou ligand. Cependant, elles sont fonctionnelles et très répandues dans le monde du vivant. Le groupe a joué un rôle clé en découvrant que la nucléoprotéine (N) et la phosphoprotéine (P) du virus de la rougeole possèdent de longues régions désordonnées (jusqu’à 250 résidus), et a ensuite étendu ces résultats aux protéines N et P des virus Nipah et Hendra, deux pathogènes humains de classe 4. Cette découverte ouvre de nombreuses perspectives intéressantes d’un point de vue fondamental mais aussi d’un point de vue thérapeutique. L’originalité et les points forts de ces travaux sont liés à leur multidisciplinarité de par l’intégration des approches bioinformatiques, biochimiques, biophysiques et structurales.

Les travaux s’articulent autour de quatre axes :

  • Elucidation du rôle fonctionnel du désordre structural au sein de la machinerie réplicative des paramyxovirus, ainsi que son importance dans les interactions virus-cellule hôte.
  • Elucidation des mécanismes moléculaires du repliement couplé à l’interaction.
  • Compréhension des bases moléculaires de la spécificité et de l’affinité de la reconnaissance de leur(s) partenaire(s) par les protéines désordonnées.
  • Recherche de composés capables de bloquer des interactions protéine-protéine critiques pour la réplication virale et impliquant des régions désordonnées.

Antoine Schramm
Christophe BIGNON
Sonia LONGHI
Edoardo SALLADINI
Francesca TROILO

© AFMB UMR7257  W3C validation