CNRS - AIX MARSEILLE UNIV : UMR7257

Accueil du site > fr > Recherche > Les équipes > Glycobiologie et Neurobiologie Structurales

Glycobiologie et Neurobiologie Structurales

Responsables Yves BOURNE, Pascale MARCHOT

Nos projets de recherche concernent l’architecture moléculaire et les mécanismes fonctionnels d’enzymes agissant sur les glycanes (CAZymes), de senseurs de domaines et de lectines, ainsi que d’enzymes, récepteurs et molecules d’adhésion cellulaire d’intérêt neurobiologique.

Les CAZymes gouvernent l’hydrolyse, la conversion ou reconnaissance de glycanes issus de glycoconjugués d’origines très variées comme les animaux, les champignons, les plantes et bactéries. Ces composés sont impliqués dans la majorité des processus biologiques fondamentaux tels que le développement, la fécondation, le contrôle qualité lors du repliement des protéines, la reconnaissance hôte-pathogène, la réponse immunitaire, et peuvent être associés à des maladies telles que les maladies métaboliques neurodégénératives. En collaboration avec l’équipe “Glycogénomique”, nous nous focalisons sur certaines familles de glycosides hydrolases d’intérêt pour des applications biomédicales ou biotechnologiques.

Nous nous intéressons également à la fonction, aux propriétés de reconnaissance et à la structure de récepteurs et molécules d’adhésion impliqués dans la formation et le fonctionnement des systèmes nerveux central et périphériques, avec un intérêt particulier pour leurs relations structure-fonction, leur spécificité de reconnaissance des partenaires et ligands, leur dynamique conformationnelle et leur régulation fonctionnelle. Dans ce contexte, nos molécules modèles sont l’enzyme acétylcholinestérase et le domaine extracellulaire du récepteur nicotinique à l’acétylcholine, deux protéines pour lesquelles certaines anomalies d’origine génétique ou dysfonctionnements sont corrélées à des maladies neuro-dégénératives, ainsi que les neuroligines, des molécules d’adhésion cellulaire structuralement (mais pas fonctionnellement) apparentées à l’acétylcholinesterase, et pour lesquelles certaines mutations sont associées à des maladies neuro-développementales.

Notre approche méthodologique requiert l’expression quantitative de protéines recombinantes solubles dans des systèmes procaryotes ou eucaryotes et l’utilisation d’approches complémentaires en biochimie et biophysique pour leur caractérisation fonctionnelle et structurale.


Yves BOURNE
Claire DEBARNOT
Firas FADEL
Pascale MARCHOT
Lamia MEBARKI
Semeli PLATSAKI
Gerlind SULZENBACHER
Florence VINCENT
Véronique ZAMBONI

© AFMB UMR7257  W3C validation