CNRS - AIX MARSEILLE UNIV : UMR7257

Accueil du site > fr > Laboratoire > Offres d’emploi > Thèse - Etude des relations structure-fonction de récepteurs olfactifs (...)

Thèse - Etude des relations structure-fonction de récepteurs olfactifs d’insecte

Nous cherchons à recruter un(e) étudiant(e) très motivé(e) pour une thèse qui démarrera le 1er Janvier 2021 et sera effectuée dans l’équipe HPI de l’AFMB à Marseille et l’équipe CREA de l’iEES à Versaille. Cette thèse s’inscrit dans le cadre de la découverte de nouveaux agents de biocontrôle des insectes nuisibles.

Les récepteurs olfactifs représentent des cibles privilégiées pour perturber l’odorat des insectes ravageurs et contribuer à mettre au point des méthodes de biocontrôle. Cependant, l’absence de similarité avec les protéines membranaires connues est un verrou technologique pour leur étude moléculaire : leur modélisation tridimensionnelle ne peut être fidèle ; l’identification du site de liaison des odorants est impossible. Ce projet propose de lever ce verrou en exploitant les développements technologiques les plus récents de la cryo-microscopie électronique à résolution atomique pour établir la structure des récepteurs aux phéromones sexuelles d’une noctuelle invasive polyphage, Spodoptera littoralis. Ces structures, affinées par la mutagénèse dirigée, serviront de matrices pour la conception d’agonistes et/ou d’antagonistes aux phéromones sexuelles, dont les effets sur les neurones et sur le comportement de l’insecte seront testés afin d’évaluer leur potentiel d’applications. Méthode Le projet présent propose d’utiliser la cryo microscopie électronique pour déterminer la structure atomique de récepteurs olfactifs d’insectes. Les récepteurs olfactifs sont présents dans la membrane cellulaire sous forme d’hétéro tétramères. Les complexes membranaires seront produits en cellules de mammifère, purifiés et stabilisés pour être étudiés par cryo-ME. Les données structurales seront affinées par mutagénèse dirigée. Précisions sur l’encadrement et le déroulement de la thèse La thèse sera co-dirigée par Alain Roussel (AFMB, Marseille) et Emmanuelle Jacquin-Joly (iEES, Versailles). Une présence effective sur les 2 sites sera nécessaire, même si une grande partie du travail sera à faire à Marseille.

Contacts : alain.roussel univ-amu.fr et emmanuelle.joly inrae.fr

© AFMB UMR7257  W3C validation