CNRS - AIX MARSEILLE UNIV : UMR7257

Accueil du site > fr > Plateformes > Biologie Structurale > Techniques Biophysiques > Résonance plasmonique de surface

Résonance plasmonique de surface

Biacore X100, GE Healthcare

Responsable Maria MATE

Les systèmes Biacore nous donnent des informations sur l’interaction entre des molécules, typiquement entre des protéines et d’autres protéines ou bien avec des acides nucléiques, ou des petites molécules. Cette technique utilise le phénomène de la résonance des plasmons de surface (RPS ou, en anglais, SPR pour "surface plasmon resonance").

Une des molécules dont on veut étudier l’interaction est considérée "le ligand" et l’autre "le récepteur". Le ligand est immobilisé sur la surface, généralement couverte d’une matrice de dextrane, d’une "chip senseur". Une solution incluant le récepteur est injectée dans le système permettant le contacte de le récepteur avec le ligand immobilisé. Lorsque le récepteur se lie à ou se sépare du ligand, un changement de l’index de réfraction à la surface de la chip se produit qui est détecté par le système et enregistré par le logiciel de contrôle sous forme de "unités de résonance" (RU). Lorsque le récepteur se lie, il y a une augmentation du signal SPR. Contrairement, lorsque il se sépare du ligand le signal SPR diminue.

L’injection successive d’une série de concentrations de récepteur génère des courbes SPR qui sont ensuite évaluées par l’expérimentateur, qui utilise des algorithmes d’ajustement comparant les données brutes avec des courbes typiques de modèles de liaison moléculaires bien connus. Ces ajustements permettent de déterminer la valeur de certaines constantes thermodynamiques, dont les constantes d’association (ka) et de dissociation (kd), ainsi que de la constante d’équilibre (KD).

© AFMB UMR7257  W3C validation